Nutrition

Sirop d’agave : pas aussi sain qu’on le croit !

Le sirop d’agave rencontre un véritable succès aussi bien dans les magasins bio que dans les supermarchés. On vante ses bienfaits : pouvoir sucrant supérieur au sucre, faible index glycémique, convient au diabétiques, etc… Pourtant, le sirop d’agave n’est pas aussi bon pour la santé que les arguments marketing voudraient nous le faire croire. Découvrons pourquoi.

Qu’est-ce que le sirop agave ?

Le sirop d’agave est extrait de l’agave, une plante qui pousse principalement au Mexique, mais que l’on retrouve également dans les pays méditerranéens. L’agave entre dans la composition de la tequila. C’est à partir de la sève qui se trouve à l’intérieur de la plante qu’est réalisé le fameux sirop. La sève est bouillie plusieurs heures, son procédé de fabrication étant analogue à celui du sirop d’érable.


Il est riche en fructose concentré

Le sirop d’agave est composé de 70 à 90% de fructose. A titre de comparaison, une banane en contient environ 5%. Bien que le fructose soit présent naturellement dans les fruits, le fructose du sirop d’agave n’est pas métabolisé de la même manière.

 

Dans un fruit, le fructose est associé à des minéraux, des vitamines et des fibres. En revanche, dans le sirop d’agave, il s’agit d’un fructose concentré, qui est obtenu par un processus de raffinement. Ce fructose concentré arrive beaucoup plus rapidement dans notre foie que le fructose des fruits et ne peut pas être entièrement assimilé. Les excédants sont transformés en graisses et seront stockés dans l’organisme. Consommé en grande quantité, le fructose concentré augmente les triglycérides dans le sang et la résistance à l’insuline. C’est pour cette raison qu’il n’est pas recommandé aux diabétiques.

 

Il faut retenir que le sirop d’agave n’est pas un aliment naturel, mais un produit raffiné très riche en fructose. Il convient donc de le consommer avec modération.

 

Son index glycémique peut être élevé

De nombreux consommateurs choisissent le sirop d’agave en pensant qu’il bénéficie d’un faible index glycémique (IG). Selon son procédé de fabrication, le sirop d’agave peut avoir un index glycémique variant de 55 à 90. Il peut donc être aussi élevé que celui du glucose pur ! Rappelons que l’IG du sucre blanc est de 70. Hélas, cette information ne figure pas sur les étiquettes… Pour cette autre raison, le sirop d’agave n’est pas adapté aux diabétiques. Rappelons que la consommation d’aliments à IG élevé entraîne des pics de glycémie et à long terme peut conduire à une résistance à l’insuline puis au diabète. D’une manière générale, les aliments « glycémiants » favorisent également le risque d’obésité et de vieillissement prématuré.

 

3 sirops d’agave sur 4 sont falsifiés !

Une enquête menée par le magazine Que Choisir (Numéro 544 – Février 2016) a démontré que le sirop d’agave était un aliment très souvent falsifié. Sur 13 sirops d’agave analysés, 10 se sont révélés être édulcorés avec du sucre issu d’autres plantes, comme le maïs. Voici les résultats de cette étude :

sirop_agave

Il est presque autant calorique que le sucre

On pense souvent que le sirop d’agave est beaucoup moins calorique que le sucre : c’est faux. 100 g de sirop d’agave contiennent environ 310 calories, contre 380 pour le sucre.

Quel est son véritable pouvoir sucrant ?

Les fabricants affirment souvent que le pouvoir sucrant du sirop d’agave est supérieur à celui du sucre. Pourtant, ils se contredisent souvent : parfois il faut utiliser 2 fois plus de sucre que de sirop, parfois 25% de plus… Ces marges d’erreurs démontrent qu’il s’agit de données relatives. Calculée en se basant sur un panel de consommateurs, elle ne peut être que subjective : la sensation du goût sucré varie selon les personnes. De plus, le pouvoir sucrant varie selon différents paramètres : aliment dans lequel il se trouve mais aussi sa température.

 

Sources:
Santé Nature Innovation
Que Choisir