Peeling de nuit : comment ça marche et pourquoi la nuit ?


Les peelings permettent de retrouver un teint uniforme, un bel éclat, un grain de peau affiné, des pores nettoyés et resserrés, et même une peau débarrassée de ses imperfections. À plus long terme,  ils vont jusqu’à atténuer les taches pigmentaires, les cicatrices d’acné et les rides. Magique, à condition de savoir les utiliser et de les supporter.

PEELING DE NUIT : COMMENT ÇA MARCHE ?

Les peelings maison s’inspirent du peeling pratiqué en cabinet par les dermatos et médecins esthétiques, mais avec des concentrations bien plus faibles et supportables. Ils sont à base d’acides de fruits : les AHA (alpha-hydroxy-acids), des dérivés de sucres de fruits, d’acide salicylique ou BHA (beta-hydroxy-acids), ou de PHA (poly-hydroxy-acids). Comme leur nom l’indique, ils sont acides et abaissent le pH de la peau, ce qui stimule son renouvellement cellulaire. Leur action principale : en « dissolvant » les liaisons entre les cellules mortes de la couche superficielle, ils entraînent une desquamation, désobstruent les pores et lissent la peau. Sachez que chaque AHA a une action spécifique : l’acide lactique est doux et hydratant, l’acide malique rééquilibre le pH et stimule le collagène, l’acide citrique est éclaircissant et réduit la taille des pores, l’acide phytique est antioxydant… Le plus courant et le plus efficace, l’acide glycolique, est le plus petit et celui qui pénètre le mieux dans la peau, agissant jusqu’au derme. C’est, de ce fait, le moins bien toléré. L’acide salicylique (BHA) agit plus particulièrement sur le sébum et la désobstruction des pores. Les PHA, comme le gluconolactone ou l’acide lactobionique, pénètrent moins rapidement, sont antioxydants et 4 à 8 fois plus hydratants, et donc préconisés pour les peaux sèches et sensibles.

POURQUOI LA NUIT ?

Le peeling s’emploie le soir, car l’acide glycolique est photosensibilisant, ce qui signifie qu’il ne doit pas être utilisé au soleil (d’ailleurs, même en l’appliquant au coucher, on recommande l’usage d’une crème avec SPF 50 la journée). Mais aussi parce que, pendant le sommeil, nos cellules cutanées se détoxifient et se régénèrent. C’est donc le moment parfait pour appliquer des soins chargés en actifs efficaces.

Le peeling de nuit est l’allié idéal des peaux ternes, marquées et à imperfections. Non seulement il aide à détacher les cellules mortes et retrouver un joli teint, mais, au fil des applications, il régule le sébum, gomme les imperfections et envoie des messages de régénération jusqu’au derme, boostant la production de collagène, élastine et matrice dermique.

UNE ROUTINE POUR CHAQUE PEAU

Chaque peau doit adapter la routine, le dosage et la galénique à ses besoins et sa sensibilité. Les peaux normales peuvent utiliser un soin assez dosé (jusqu’à 10 % d’acide glycolique) toutes les deux à trois nuits. Celles plus épaisses, à problèmes ou âgées peuvent l’adopter tous les soirs en cure de deux mois. En revanche, les peaux sensibles et sujettes aux rougeurs ne dépassent pas l’application hebdomadaire ou préfèrent les PHA. Les peelings de nuit existent sous forme de lotions-essence à appliquer au coton, de masques, de sérums ou de crèmes de nuit…

source