L’ail, un condiment aux nombreux bienfaits

Anticancer, protecteur de la santé cardiovasculaire, anti-inflammatoire, anti-allergique… l’ail possède de nombreuses vertus, si bien qu’on le qualifie parfois d’alicament ou de superaliment. Découvrons les nombreux bienfaits que l’ail présente pour notre santé.

Un aliment anticancer

De nombreuses études ont pointé les vertus anticancer de l’ail. Les composés soufrés qu’il renferme, comme l’allicine, aideraient l’organisme à se défendre contre plusieurs types de cancers (estomac, intestin, colon…). D’une manière générale, la consommation régulière d’ail aurait une action préventive contre les cancers des voies digestives.

Un ami du système digestif

L’ail favorise la digestion en stimulant la flore intestinale. En effet, sa teneur élevée en prébiotiques permet d’alimenter la flore intestinale et les probiotiques (les « bonnes bactéries ») qu’elle contient. Ses fibres préviennent les ballonnements et leurs propriétés laxatives sont efficaces pour lutter contre la constipation.

Un puissant antiallergique

Des études menées au Japon ont souligné l’effet antiallergique que possède l’ail. Celui-ci s’avèrerait 8 fois plus puissant que l’oignon !

Efficace contre de nombreux microbes

L’ail possède une puissante action antibactérienne et antimicrobienne. Il aide l’organisme à se protéger contre les infections d’origines virales ou bactériennes. L’ail possède également une action antifongique.

Contre les maux de l’hiver

Anti-inflammatoire, l’ail est particulièrement efficace pour traiter les maux de l’hiver comme les maux de gorge, le rhume et la gastro-entérite.

Des propriétés diurétiques

La richesse de l’ail en potassium et en sodium lui confère des propriétés diurétiques, utiles pour lutter contre la rétention d’eau.

Prévient les maladies liées au vieillissement

Grâce à sa richesse en antioxydants (flavonoïdes, vitamines E et C…), l’ail est efficace pour lutter contres les radicaux libres, responsables du vieillissement des cellules de notre organisme.

Bon à savoir !

    • Pour bénéficier pleinement des effets nutritionnels de l’ail, il est recommandé d’en consommer environ 4 g par jour, soit le poids d’une gousse, de préférence crue.
    • Pour favoriser la digestion de l’ail, il suffit de retirer le germe présent dans chaque gousse d’ail.
    • Du côté de l’haleine, pour réduire ses effluves et neutraliser les odeurs tenaces, se laver les dents n’est parfois pas suffisant. On recommande alors de mâcher quelques brins de persil ou de la menthe fraiche après avoir ingéré de l’ail.
    • La consommation d’ail associée à la prise de médicaments anticoagulants peut entrainer un effet additif. Il est également déconseillé de consommer de l’ail avant une chirurgie afin de limiter le risque de saignements prolongés.
    • Une consommation excessive d’ail cru (plus de deux gousses par jour pour un adulte) peut causer des troubles gastro-intestinaux.

source