5 raisons de bannir l’huile de palme de son alimentation

Accusée d’être mauvaise pour la santé et d’engendrer des désastres écologiques et sociaux, l’huile de palme n’a pas le vent en poupe! Mais concrètement, quels sont les risques liés à sa consommation ? Nous vous exposons 5 raisons pour lesquelles il faut éviter de consommer des produits issus du palmier à huile, qu’ils soient alimentaires ou non.

1. Des effets néfastes sur la santé

L’huile de palme, hydrogénée ou non, contient environ 50% d’acides gras saturés. Leur excès favorise les maladies cardio-vasculaires.

2. La déforestation

L’huile de palme contribue directement ou indirectement à la déforestation. Depuis 2005 on a comptabilisé 20% de déforestation en Indonésie. En Malaisie, on estime la déforestation à plus de 80%.

3. Pollution et émissions de CO2

La déforestation due à la culture des palmiers , ainsi que le transport de l’huile, génèrent une importante source de gaz à effet de serre. De plus, les nombreux produits chimiques utilisés sont déversés dans l’environnement.

4. Des espèces menacées

Autre conséquence de la déforestation : la réduction de la biodiversité. La production d’huile de palme menace notamment l’habitat de l’orang-outan. Les scientifiques désignent l’orang-outan comme la première victime de l’industrie de l’huile de palme. Selon eux, cette espèce sera exterminée d’ici 12 ans si la production se poursuit ainsi.

5. Des populations locales expulsées

La culture des palmiers sur des terres exploitées par les populations locales conduit à des expropriations et des destructions de cultures.