Les bienfaits des graines de courge

La graine de courge est issue de la courge à huile Lady Godiva appartenant à l’espèce Cucurbita pepo. Elle est vert foncé avec une enveloppe très fine.

Cette graine est très nourrissante car riche en protéines, et contient de nombreux sels minéraux (magnésium, fer, phosphore, zinc, cuivre, potassium, calcium), des vitamines (A, B1, B2) .

C’est une graine, comme les fruits secs, qui est un oléagineux, c’est-à-dire qu’on en fait de l’huile. Elle est, en effet, riche en gras insaturés et poly-insaturés, ce qui fait qu’elle rancit rapidement. On la considère souvent comme un alicament.des acides gras insaturés.

EN BREF


  • Les graines de courge sont de minuscules bombes nutritionnelles contenant de nombreux nutriments, du magnésium et du manganèse au cuivre, en passant par les protéines et le zinc
  • Elles contiennent une large gamme de composés végétaux bienfaisants, les phytostérols, et des antioxydants piégeurs de radicaux libres, qui peuvent stimuler votre santé
  • Les graines de courge peuvent être bénéfiques pour le cœur, le foie et le système immunitaire, elle aident à combattre le diabète, offrent des bienfaits exceptionnels pour la santé de la prostate chez l’homme et soulagent également les symptômes de la ménopause chez la femme.
  • Les graines de courge sont une source importante de tryptophane, un acide aminé (ou bloc de construction des protéines) que votre organisme convertit en sérotonine, qui à son tour est convertie en mélatonine, « l’hormone du sommeil ».
  • L’huile de pépin de courge est riche en phytoestrogènes naturels et des études suggèrent qu’elle peut entrainer une augmentation importante du « HDL » ou bon cholestérol, ainsi qu’une diminution de la pression artérielle, des bouffées de chaleur, des maux de tête, des douleurs articulaires et autres symptômes de la ménopause chez les femmes.
  • Des recherches sur les animaux suggèrent que les graines de courge peuvent contribuer à améliorer la régulation de l’insuline et à prévenir les complications du diabète en diminuant le stress oxydatif.
Merci d’avoir pris le temps de lire notre article, pour recevoir les autres, rejoignez-nous sur : Facebook
Merci de partager si vous aimez!