Propriétés médicinales du chardon-marie


Le chardon-Marie est une plante bisannuelle, associée à une légende du Moyen Age. Il est réputé pour traiter les calculs biliaires, l’insuffisance hépatique et les règles abondantes. Il est notamment connu pour ses effets bénéfiques sur la cirrhose du foie et son pouvoir hépatoprotecteur.

Propriétés médicinales du chardon-marie

Utilisation interne

Action sur le foie : traite la cirrhose du foie, ralentit sa progression. Certaines substances du chardon-Marie ont un pouvoir hépatoprotecteur. Traite également l’insuffisance hépatique, les calculs biliaires et les règles abondantes. Aide à la reconstruction des cellules endommagées, afin d’en restaurer la capacité métabolique. Apaise les crampes digestives, antispasmodique. Antidépresseur.

Utilisation externe

Effets sur la peau, soins.

Indications thérapeutiques usuelles

Les troubles du foie, les maladies liées à cet organe, les troubles digestifs. Le chardon-Marie permet, surtout, la formation d’un complexe hépatoprotecteur.

Autres indications thérapeutiques démontrées

Indications très diverses comme des actions contre le diabète. Utilisé également contre la dépression.

Précautions d’emploi du chardon-Marie

Il n’y a pas de précautions particulières aux doses thérapeutiques indiquées, sauf cas particulier. En cas d’ obstruction des voies biliaires, par exemple, il ne faut pas utiliser de chardon-Marie ni d’autres plantes stimulant la vésicule.

Contre-indications

Pas de contre-indications particulières, sauf pour les femmes enceintes ou qui allaitent.

Effets indésirables

Si des personnes sont allergiques à des plantes de la famille des composées (comme la camomille ou la marguerite), il est possible que le chardon-Marie entraîne, lui aussi, des réactions. Rarement, des troubles gastro-intestinaux plutôt légers peuvent apparaître, sous forme de nausées ou de diarrhées.